Quelques jours passés à prendre à l'envers le chemin longtemps pris sans la même direction, ou passés à s'en éloigner, le précédent bûcher d'attraction se ravive alors, déséquilibre le marcheur, trébuchant, tête enfoncée sous la clarté d'un monde sans ombre.